IMG-1941_edited.jpg

Redonner vie à la clairière de l’ancienne abbaye, c’est aussi favoriser l’installation et la préservation de la biodiversité.

C’est un des piliers du projet Basse Fontaine, qui se concrétise de différentes manières au quotidien :
Nous limitons le fauchage des prairies et préservons aussi des espaces en jachère pour ne pas perturber les cycles de reproductions des animaux.

Pour les petites productions agricoles de la ferme, nous avons tout de suite fait le choix de l’agriculture biologique qui exclue les produits phytosanitaires de synthèse, pour favoriser la santé des sols et veiller au maintien de l’équilibre naturel.
Nous avons planté des arbres et des haies et souhaitons poursuivre notre action, pour lutter contre l’érosion des sols, apporter de la matière organique et favoriser l’installation d’une faune variée. 
Nous avons restauré l’ancienne mare devant la source de Basse Fontaine et avons fait creuser une nouvelle mare près du verger, pour diversifier les habitats disponibles dans la clairière.
Nous allons installer de nombreux nichoirs adaptés à différentes espèces, y compris pour les chauves-souris, car nous sommes convaincus que l’équilibre réside grâce à la diversité.
Enfin nous cherchons à mieux connaître et comprendre le milieu qui nous entoure grâce à des spécialistes des oiseaux, des insectes et des chauves-souris qui interviennent régulièrement dans la clairière. Leurs connaissances sont mises à disposition de tous lors des sorties et balades nature organisées par l’association des amis de Basse Fontaine.